Bref, j'ai payé ma redevance télé






Aujourd'hui j'ai eu la visite d'un représentant de NHK pour payer ma redevance TV.


Et pour dire vrai, je n'étais même pas au courant que je devais en payer une jusqu'à ce que cet homme  vienne sonner à ma porte sur les coups de 17h.





Après lui avoir ouvert,  le représentant me montre son badge et commence à m'expliquer les tenants de sa mission : me faire payer la redevance TV. 


On ne va pas se mentir : on part de loin ! 


Je ne suis pas forcément très bonne en japonais, et mon niveau actuel relève plus du baragouinage engendré par la nécessité de survie que d'un langage hautement perfectionné. Sachant également que la vie et les cours d’anglais à l’école primaire étant mal faits, ce monsieur ne parle évidemment pas un mot d'anglais, vous comprendrez donc que la conversation n’est pas simple !


Néanmoins, j'arrive à comprendre que la redevance est obligatoire pour toutes les personnes possédant un téléviseur, locataire comme propriétaire. 


Voyant cependant que certains détails m'échappent, le démarcheur  me demande quelle est ma langue maternelle….pour me sortir finalement un dépliant en Français qui explique dans les moindres détails le fonctionnement de la redevance TV au Japon !



(Photo: Le Graal !)



Pour faire simple, le prix diffère selon votre préfecture, le nombre de téléviseurs qu'il y a dans le foyer, et si votre téléviseur est équipé ou non du satellite. A partir de là, trois options s'offrent à vous : la payer tous les deux mois à la hauteur d'environ 2 500 yens pour un téléviseur non équipé du satellite, la payer tous les six mois pour environ 7 000 yens, ou effectuer un paiement annuel de près de 14 000 yens. Si vous vous possédez le satellite, les prix doublent. Sachant que vous pouvez avoir des réductions au fil des mois avec le paiement bimensuel (pourquoi ? Je ne sais pas), j'ai donc choisi cette option, comme la plus part de mes voisins si j'en crois le représentant.


Pensant tenir le Graal entre mes mains (c'est pas tous les jours qu'on a le droit à un dépliant explicatif en Français, croyez-moi!), j'en oublie alors presque l'employé de NHK qui commence à me poser tout un tas de questions pas du tout professionnelles : « Vous venez de France ?, Vous êtes au Japon depuis combien de temps ? Vous comptez y rester longtemps ? Vous êtes actrice ? » WAIT…WHAT?! « Je croyais que vous étiez actrice parce que vous êtes très belle ». 







Peut-on revenir sur cet instant gênant ? Une remise en contexte s'impose : c'est mon jour de congé, j'ai les cheveux dans un état lamentable, je suis en pyjama depuis la veille, j'ai des miettes de gâteaux sur mon gilet parce que j'ai passé toute ma journée à grignoter devant le Palmashow, et le mec me trouve “belle’‘ ?! Si vous voulez mon avis, ça sonne faux, voire limite foutage de gueule.


Je ne relève donc même pas, et le représentant se concentre de nouveau sur la redevance afin de m'expliquer les moyens de paiement (oui, malheureusement pour moi, le dépliant n'explique pas tout). 


Pour payer cette fameuse redevance, c'est assez simple : vous pouvez payer par prélèvement automatique, ou aller au konbini (コンビニ) sous présentation du bordereau de paiement. Au début j'avais choisi le virement automatique via mon compte japonais, mais comme je n'ai pas de carte de crédit japonaise, (seulement une carte de retrait), je ne pouvais pas prendre cette option. En effet, pour effectuer le prélèvement, on passe votre carte bleue dans une machine qui va en enregistrer les données. C’est pourquoi, j'opte finalement pour le prélèvement automatique via mon compte français, option tout à fait envisageable avec une Master Card


Je remplis donc les papiers du contrat, et le représentant scanne ma carte avant de téléphoner à sa collègue au standard téléphonique de NHK. Au bout du fil, la standardiste, qui ne parle bien évidemment pas anglais non plus, vérifie avec moi les renseignements que j'ai fournis par écrit et me ré-explique les modalités de paiement.



Toutes les démarches terminées, le démarcheur me donne alors sa carte de visite, me disant que je peux l'appeler à tout moment si j'ai une question sur la redevance, et me sort cette phrase qui restera à jamais dans les annales des ’'phrases entendues par des prestataires de services louches’' : « vous devriez bien fermer votre porte le soir. Comme vous êtes jolie, on sait jamais ce qui peut se passer », avant le traditionnel « arigatou gozaimashita » (ありがとうございました) mettant fin à la transaction.



Conclusion


 

Il est 18h30, j'ai enfin payé ma redevance et je me pose de sérieuses questions sur les techniques commerciales des représentants de NHK.



Source:


Site de la taxe NHK en français: https://pid.nhk.or.jp/jushinryo/multilingual/french/index.html


#japon #NHK #tokyoredevance #télévision japonaise #redevance télé #taxes NHK #blogjapon #missfrenchyjapan #redevanceNHK #payerNHKjapon #NHKjapon #blogasie

43 vues
  • Instagram - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle
  • Facebook - White Circle

© 2015 Blog Miss Frenchy Japan, Web Designer Murakami Akihito

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now