Bref, j’ai testé le coiffeur au Japon




Aujourd'hui j'ai eu envie d'aller chez le coiffeur, de un parce que mes cheveux m'arrivaient au niveau des reins, et de deux parce que ce n'était plus des racines que j'avais mais limite un tie-and-dye.


A la sortie du boulot, je me suis donc rendu chez un coiffeur pas très loin de là où je travaille. C'était un petit salon semblable à ceux que l'on peut trouver en France (quoi de plus semblable à un bac à shampooing qu'un autre bac à shampooing me direz-vous).

J'arrive donc là-bas (ayant pris RDV 20 minutes avant par téléphone), et la coiffeuse me fait asseoir devant le miroir avant de me demander ce que je veux. A la base j'étais partie sur un carré boule, puis j'ai vu le magazine des coupes et couleurs….Que ça soit dit : l'hiver 2015 au Japon, c'est la mode des carrés mi-longs avec frange…et bouclés !

Et oui, il n'y avait pas un carré droit dans ce fichu catalogue, que des bouclettes partout en mode “Sissi au pays des elfes” ! Je demande donc à la coiffeuse si elle n'a pas des coupes à cheveux lisses pour avoir une idée plus claire du modèle de coupe et elle me répond avec franchise que « on fait surtout du bouclé, c'est la mode, et c'est plus mignon ». Bah c'est cool, mais moi j'ai les cheveux plus raides que la Justice sous Poutine, c'est donc impossible à boucler, ne serait-ce qu'à onduler… Finalement elle me montre une coupe où les cheveux sont lisses. On regarde ensemble si c'est possible et en touchant mes cheveux, O-révélation : « Oh vos cheveux sont fins ! ». Ce n'est pas la remarque qui m'a gêné, je savais bien que mes cheveux, déjà fins pour une Française, étaient hyper fins comparés aux cheveux japonais, c'est plutôt la tête de la coiffeuse quand elle l'a dit qui m'a alerté/fait peur (rayez la mention inutile). Du coup, ayant un instinct de conservation assez développé, j'ai opté pour un dégradé sur cheveux longs.



Passons maintenant à la couleur…à la base je suis châtain clair et je voulais partir sur un châtain doré/blond foncé. SAUF QUE, en regardant le nuancier…bah c'était marron foncé, marron-marron, marron praliné, marron clair, marron plus clair, marron plus plus clair, blond doré ou blond-pétasse (cette couleur n'existe pas “officiellement” mais on l'a tous déjà vu sur quelqu'un au moins une fois). En l’occurrence, un joli blond foncé, ça n'existe pas. Ne parlons même pas du roux-cuivré (mon deuxième choix) qui n'existe pas, c'est pas le genre de la maison. La coiffeuse voyant bien que les tons ne me conviennent pas m'explique qu'ici on fait surtout dans le marron et que par conséquent il n'y a que une ou deux teintes de blonds possibles « la mode cet hiver c'est chocolat….et bouclés car c'est plus mignon ». All right ! Donc, je décide de ne pas faire de couleur (je me ferai ma colo moi-même avec des produits bien français, vive l'import-export!), et on passe au shampooing ? Bah nan ! Ici on coupe les cheveux à sec ! Même pas humidifiés, non non non, à sec de chez sec ! En même temps, pour avoir vu une nana au bac à shampooing en mode couchette avec une serviette chaude sur la tête, mes tendances clostrau et moi n'avions pas forcément envie d'aller au bac plus que ça.



Pendant toute la coupe, la coiffeuse n'a cessé de me dire que mes cheveux étaient vraiment « fins » et « très longs, vous auriez dû venir avant ! », mais que j'étais quand même « belle » (sous-entendu pour une femme qui a des cheveux de merde?!). Oui, on sait très bien que les compliments chez le coiffeur ça sonne faux-cul et hyper commercial, mais ça fait toujours plaisir de temps en temps. Après avoir comparées les coupes et les couleurs en France et au Japon, du style « En France, il y a toutes les longueurs et toutes les couleurs, mais beaucoup de femmes se font blondes. Des fois rousses. » vs « Au Japon, c'est surtout marron, mais certaines femmes assez jeunes se font blondes aussi », elle m'a avoué que j'étais la première Occidentale à venir ici et que j'étais la première cliente de sa jeune carrière (la coiffeuse a 28 ans, *ouais, elle m'a raconté toute sa life pendant 45 minutes*) à avoir les cheveux aussi longs ! En fait, leurs deux autres clients “occidentaux” sont un Russe et un Américain, qui d'après elles sont tous les deux « très beaux car ils sont grands et ont de grands yeux aussi, alors que les hommes japonais ont de petits yeux » (Les yeux, les mecs hein ! Les yeux ! Je vous vois venir, bande de p'tits pervers va).



Après avoir fini de me couper les cheveux, la coiffeuse me propose de passer au brushing : « je vais vous les boucler un peu ». WHAT ? Mais…mais…bon je dis oui, il faut bien tenter de nouvelles expériences après tout. Mais c'est pas gagné, même en France c'est pas possible ! Je la préviens donc que ça risque de ne pas être facile, mais elle essaie quand même. Résultat ? Après 20 min de brushing, 2 brosses différentes, plusieurs techniques de mouvement du poignet, et je ne sais pas combien de « vos cheveux sont vraiment lisses », je suis sortie de là avec une jolie coupe, pas trop cher… et sans une bouclette.


Conclusion : satisfaite de la coupe et de la gentillesse de la coiffeuse. Le point négatif : le nuancier des colos.





#japon #coiffeurjapon #coiffeurtokyo #blogjapon #missfrenchyjapan #blogasie #cheveuxjapon #modejapon #brushingjapon #francejapon #beautéjapon #coiffeurjaponais

23 vues
  • Instagram - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle
  • Facebook - White Circle

© 2015 Blog Miss Frenchy Japan, Web Designer Murakami Akihito

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now