Kanazawa, ville culturelle de l’ère Edo






Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que je suis allée la semaine dernière à Kanazawa.


Petite ville de la région du Chubu (Nord-Ouest de l'île de Honshu), Kanazawa est une véritable perle ! Située entre rivières et montagnes, elle conserve encore tout le charme de l'ère Edo (1603-1868) et offre de magnifiques paysages. C'est donc un véritable coup de foudre que j'ai eu pour la petite ville que je vous présente aujourd'hui en images !



XVIe siècle : sur les traces de la famille Maeda



Allié des familles Nobunaga et Hideyoshi, le clan Maeda a régné sur la ville de Kanazawa pendant près de 300 ans (du XVIe au XIXe siècle).


Si les grandes figures du clan sont principalement connues pour leurs stratégies militaires et politiques, elles entrent également dans l'histoire comme faisant partie des grands mécènes de l'époque. Très impliquée dans les arts traditionnels comme le théâtre Nohou la poterie, la famille Maeda a également encouragé l'industrie et l'agriculture locale, faisant ainsi de Kanazawa l'un des berceaux de l'artisanat d'Edo.



Parmi les spécialités de la ville, la riziculture, la céramique, la fabrication de kimono, et la confection de feuilles d'or ont notamment donné à Kanazawa ses lettres de noblesse dans tout le pays.


Aujourd'hui, de nombreux musées sont dédiés à ces activités. Personnellement, je vous conseille le musée de la feuille d'or qui donne de bonnes explications sur le processus de fabrication des feuilles et qui vous fera découvrir deux ou trois secrets sur la ville (un indice : il y a encore de l'or dans les rues de Kanazawa, mais je ne vous dis pas où).




(Photos : De l'or se cache sur ces photos…)




À noter également pour les lèves-tôt qu'il est encore possible aujourd'hui d'admirer le travail des tisseurs de kimono tous les matins près des rivières Sai et Asano ! Les tissus fraîchement colorés sont alors laissés quelques heures aux mains du courant pour enlever le surplus de matière. 


Malheureusement pour moi, le temps que je me lève, les kimonos étaient déjà secs voire vendus, donc je n'ai pas eu la chance de pouvoir admirer cela, mais c'est quelque chose que je recommande fortement !







(Photos : en compensation, voici quelques photos des bords de la rivière Sai)




XVIIe siècle : le château de Kanazawa et le jardin de Kenroku-en



Le château de Kanazawa est l'élément le plus visible de l'influence du clan Maeda sur la ville.


Construit en 1583, l'édifice actuel est le résultat de nombreuses reconstructions.


Kanazawa ayant été victime de plusieurs incendies et séismes au cours des siècles, seuls les murs de pierre et l'entrée principale sont aujourd'hui d'origine (ils datent en réalité du XVIIe siècle). Pourtant, son architecture n'en est pas moins intéressante. Mélange de blanc et de vert, les couleurs du château sont emblématiques des constructions japonaises du XVIe siècle. Un joli contraste avec le rose des cerisiers en fleurs !







(Photos : quelques clichés du château sous les cerisiers en pleine floraison)




Si j'ai bien aimé la visite du château, c'est surtout le jardin qui longe ce dernier que j'ai particulièrement apprécié !




Aménagé entre les années 1620 et 1840, le jardin de Kenroku-en fait partie des Nihon Sanmeien (日本三名園), les « trois plus beaux jardins de l'archipel », avec le jardin de Koraku-en à Okayama (Ouest de Honshu) et celui de Kairaku-en à Mito (à 100 km au nord de Tokyo).


S'étendant sur plus de 11 hectares, le parc abrite plusieurs maisons de thé traditionnelles ainsi que 183 espèces de végétaux !






(Photos : Kenroku-en au printemps. Excusez le manque de photos mais mon appareil a lâché en cours de route)




Infos

  • Château de Kanazawa : 9h-16h30, gratuit (sauf entrée dans la tour de garde)

  • Jardin de Kenroku-en : 7h-18h, adulte 310 yens, enfant 100 yens





XVIIIe siècle : un centre-ville resté à l'époque Edo



Si aujourd'hui Kanazawa se veut moderne et dynamique, le cœur de la ville est quant à lui resté figé à l'époque Edo.



À l'est, derrière les rives de la rivière Asano, le quartier des Geisha a gardé toute sa fraîcheur d'antan. Entre ses vieilles maisons de thé, dites Ochaya (お茶屋), et ses Okiya(置屋), les maisons des Maiko, les rues du quartier ont gardé les traces de leur passé sulfureux.



J'ai eu la chance de pouvoir visiter deux maisons de thé pour quelques yens et je n'ai pas été déçue ! Escaliers d'époque, pièces en tatami, instruments de musique originels, et petits jardins multi-centenaires, c'est un véritable saut dans le temps que le visiteur effectue lorsqu'il passe les portes des établissements du Hanamachi (花町, nom donné aux quartiers de Geisha au Japon).

















(Photos : Le Hanamachi de Kanazawa et ses maisons de thé)




Enfin, à l'ouest de la ville, le quartier des samouraïs s’érige comme opposition au monde de volupté qu'est le Hanamachi.


Très cossues, les maisons gardent encore leur apparence d'origine. Et bien que la plupart d’entre elles soient aujourd'hui habitées, certaines ont été laissées telles qu'elles pour le plus grand plaisir des touristes qui peuvent les visiter pour une centaine de yens seulement.





(Photos : Quelques maisons de samourais)




Infos

  • Quartier Higashi Chaya (quartier des Geisha) : de 300 à 700 yens en moyenne selon les maisons de thé

  • Quartier Nagamachi (quartier des samouraïs) : de 300 à 500 yens en moyenne selon les résidences.





XIXe siècle : Le sanctuaire Ishiura



C'est par hasard que je suis tombée sur le sanctuaire Ishiura.


Construit dans le quartier de Shimohonda-cho en 1631, c'est l'un des plus vieux sanctuaires Shinto de Kanazawa. Déplacé à deux pas du château des Maedas en 1880, il fait partie aujourd'hui des sanctuaires les plus appréciés des amoureux. Et pour cause, les divinités qui y habitent apporteraient bonheur en amour à quiconque viendrait les prier. C'est pour cela notamment que de nombreux mariages y sont célébrés !



Lorsque j'y suis allée, le sol était recouvert de sable rose pour fêter la saison des cerisiers. C'était tout à fait charmant !









(Photos : le sanctuaire Ishiura et ses couleurs exceptionnelles)




Infos


Entrée gratuite



Itinéraires


Depuis Tokyo: 2h30 en Shinkansen


Depuis Kyoto: 2h15 avec le Limited Express Kanazawa



#japon #blogasie #kanazawa #tourismejapon #blogjapon #missfrenchyjapan #kanazawajapon #chubu #tourismekanazawa #découvrirkanazawa #voyagejapon #chateaujaponais #chateaujapon #chateaukanazawa #orjapon #feuillesdor #feuillesor #feuillesorjapon #artjaponais #artisanatjaponais

  • Instagram - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle
  • Facebook - White Circle

© 2015 Blog Miss Frenchy Japan, Web Designer Murakami Akihito

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now