Japon et arthrodèse : un heureux ménage ?








(NOTES : ce qui suit ne se base que sur mon expérience personnelle. Les pathologies et les ressentis étant propres à chacun, il ne faut donc pas prendre cet article au pied de la lettre. Le but de ce dernier n'est simplement que de donner des conseils aux personnes désireuses de voyager au Japon avec des problèmes de dos.)



Voyager à l'étranger, c'est toujours une aventure. Entre l'envie de découvrir le pays d'accueil, les potentiels chocs culturels, et les possibles déconvenues, on ne sait jamais ce qui va se passer. Surtout lorsqu'on a quelques impératifs médicaux à respecter !


Dans mon cas, on ne peut pas véritablement parler d'impératif. Je dois simplement veiller à prendre soin du tuteur qui me permet de rester debout depuis maintenant 13 ans : mon arthrodèse.








Si vous avez buté sur la fin de la phrase précédente, c'est normal. Après tout, ce n'est pas un mot qu'on rencontre tous les jours à moins d'être chirurgien orthopédique ou kiné.


Destinée à fusionner et/ou corriger l'orientation des os, une arthrodèse est une tige en titane qu'on vient fixer sur une articulation ou un segment osseux dans le but de l'immobiliser. La pose du matériel est alors généralement irréversible, et elle peut se faire sur la plupart des os du squelette, que ce soit le tibia ou le coude, ou si vous avez moins de chance comme c'est mon cas, l'intégralité de la colonne vertébrale.


En effet, depuis 13 ans, je vis la parfaite idylle avec une jolie arthrodèse. Je n'épiloguerai pas sur notre rencontre ''houleuse'' en 2006, sachez simplement que cette beauté m'a sauvé la vie alors que ma colonne commençait à écraser mes poumons ( ̶s̶o̶ ̶r̶o̶m̶a̶n̶t̶i̶c̶).


Aujourd'hui heureusement tout va bien: Bibiche et moi vivons un mariage arrangé passionnel, et c'est pourquoi j'ai décidé de me lancer dans les conseils matrimoniaux afin de donner quelques astuces aux (futurs) époux désireux de se rendre dans mon pays d'adoption ... le Japon.


Quelles sont donc les choses à éviter au pays des futons lorsqu'on a été opéré(e) de la colonne vertébrale ou qu'on a tout simplement des problèmes de dos ? Voici quelques éléments de réponse…




(photo : Ceci n'est évidemment pas mon arthrodèse, mais elle y ressemble beaucoup (sources : futura-sciences)



Les impératifs



Avant d'entrer dans le vif du sujet, faisons un rapide point sur les impératifs à respecter avec une arthrodèse, histoire qu'on parte tous sur de bonnes bases.


En effet, avec du titane dans le dos, il y a deux ou trois choses que vous ne pourrez pas faire dans la vie de tous les jours. Cela va alors des trucs cools comme le saut en parachute, à des trucs moins cools mais plus ancrés dans le quotidien comme porter des packs d'eau.


1. Il est interdit de porter plus de 4,5 kg


De mon point de vue, ceci est l'impératif le plus contraignant au quotidien puisque je ne peux porter ni courses ni valises, tout comme je ne pouvais pas porter mon sac de cours lorsque j'étais au lycée. Heureusement j'ai toujours trouvé des solutions, et que ce soit la livraison à domicile pour les courses ou le casier et le double des livres à l'école, j'ai toujours réussi à me débrouiller en France.


2. Il faut éviter les chocs, même minimes


Bibiche est sensible, il ne faut donc pas la brusquer. Au revoir équitation, jogging, et manèges à sensation forte qui risqueraient de l'offenser en provoquant des à-coups, bonjour marche rapide, natation, et macramé.


3. La mobilité est réduite


Cela dépend bien évidemment du nombre de vertèbres arthrodèsées, mais dans mon cas je n'ai de mobile que le cou et le bassin. Je suis donc contrainte de m'accroupir pour ramasser quelque chose au sol, et de faire mes créneaux au rétroviseur comme si j'étais chauffeuse poids lourd. La classe !


4. La plupart des sports sont prohibés


Pour les raisons citées ci-dessus, la plupart des activités sportives vous seront interdites. Soit pour des questions de chocs comme la course ou l'équitation, soit pour des questions de mobilité comme le golf, le tir-à-l'arc, ou le tennis. C'est pourquoi par exemple, j'ai été dispensée de sport toute ma scolarité et qu'aujourd'hui le seul muscle à peu près développé de ma petite silhouette reste le cerveau.


5. Il est déconseillé de rester debout trop longtemps


La définition du ''trop longtemps'' dépend de tout à chacun, mais personnellement je sais que lorsque je suis fatiguée l'arthrodèse ''me gène'' alors que normalement ce n'est pas le cas. Et le fait de rester debout ne serait-ce que 30 minutes devient tout de suite très inconfortable.

A contrario, si je suis dans une forme olympique, il n'y a aucun soucis pour passer la journée debout. Cela dépend donc grandement des situations.


6. Il est très fortement déconseillé d'être en surpoids


Personnellement je suis un poids plume donc je n'ai aucun problème de ce côté-là, mais si vous aimez bien manger, sachez que votre moitié métallique n'appréciera certainement pas.



Bonus : Il ne faudra pas se la péter à 80 ans quand vous serez ''the last man standing''


Parce que le véritable avantage de l'arthrodèse (en plus de sauver des vies) reste le port de danseuse que vous avez H24, il ne faudra pas regarder de haut tous vos amis du troisième-âge quand ces derniers commenceront à se tasser sous le poids des années alors que vous aurez toujours l'élégance d'un cygne immaculé à plus de 80 printemps.






Entre idées reçues et fausses bonnes idées au Japon



Si les contraintes ci-dessus ne sont en soi pas si dérangeantes que ça au quotidien, il est néanmoins impératif de les garder en mémoire pour éviter les mauvaises surprises. Après tout, ce serait dommage de devoir repasser 12 heures au bloc opératoire parce que Bibiche a décidé de signer les papiers du divorce inopinément ...


Cela dit, l'arthrodèse ne doit pas vous empêcher de profiter de la vie. Et il faut parfois savoir faire fi des idées reçues pour vivre l'instant présent.


Ce qui suit est donc un petit guide de survie made in Miss Frenchy Japan. Il regroupe non seulement les choses à ne pas faire ( ̶e̶t̶ ̶q̶u̶e̶ ̶j̶'̶a̶i̶ ̶f̶a̶i̶t̶e̶s̶) au Japon quand on a des problèmes de dos, mais également des choses qu'on penserait ne pas pouvoir faire ( ̶e̶t̶ ̶q̶u̶e̶ ̶j̶'̶a̶i̶ ̶f̶a̶i̶t̶e̶s̶ ̶a̶u̶s̶s̶i̶) alors que la réalité prouve le contraire.



(Quand le médecin me demande pourquoi j'ai la tête en vrac après une nuit sur un futon alors qu'il m'avait prévenue)




L'avion





C'est la première chose qu'on me demande lorsque que j'évoque l'existence de Bibiche, c'est également la première chose que j'ai demandé à mon chirurgien avant de prendre l'avion : l'arthrodèse nous fait-elle ''sonner'' à l'aéroport ?


Cela dépendra bien évidemment de votre matériel, mais si votre arthrodèse est faite de titane : NON vous ne sonnerez pas à l'aéroport !


Je l'écris en gras ici, mais sachez que lors de mon baptême de l'air, j'ai quand même glissé une radio dans mon sac au cas-où le détecteur de métaux s'affolerait en me voyant. En y repensant, c'était totalement ridicule puisque les agents de sécurité sont encore capables de faire la différence entre une arme et du matériel médical sur leurs écrans.


Enfin, j'espère...






Si le fait que l'arthrodèse puisse vous valoir une fouille au corps reste de l'ordre des idées reçues, le fait que les vols longs courriers ne soient pas du tout une partie de plaisir pour Bibiche est quant à lui bien réel.


Pour comprendre la nature du problème, visualisez un siège d'avion.

Le siège est en forme d’œuf ( ̶o̶u̶i̶ ̶j̶'̶a̶i̶ ̶u̶n̶e̶ ̶v̶i̶s̶i̶o̶n̶ ̶t̶r̶è̶s̶ ̶c̶u̶l̶i̶n̶a̶i̶r̶e̶ ̶d̶e̶ ̶l̶a̶ ̶v̶i̶e̶). Vous êtes droit(e) comme un piquet. COMMENT faire pour s'asseoir confortablement sur le siège pendant 12 heures si vous NE POUVEZ PAS épouser la forme de celui-ci ?


Ne réfléchissez pas : C'EST-UN-SUPPLICE !


Surtout qu'après 12 heures de confinement à se dandiner sur son siège comme Shakira dans ses clips, arrivent les douleurs dans les parties non-arthrodèsées de votre buste !

Moralité ? En sortant de l'avion, vous êtes prêt(e) à shooter le reboot de RoboCop !



(L'enfer est pavé de sièges de classe économique)



La solution : pensez à prendre une veste à caler entre votre dos et le siège pour combler l'espace qui vous sépare. Cela vous évitera de jouer à Tétris tout le long du vol, et vous pourrez ainsi souffler un peu. Pendant qu'on y est, oubliez tout de suite l'appui-tête vendu à l'aéroport ! D'expérience, je peux vous dire que ceci est un instrument du diable qui opère de mèche avec l’œuf qui vous sert de siège.



Le train





Contrairement à son ami ailé, le train n'est pas un moyen de locomotion inconfortable pour les arthrodésés. La seule chose qu'on peut lui reprocher ? C'est qu'il attire les foules. Surtout dans les grandes villes du Japon !


Si un bon bain de foule n'est en soi pas dangereux pour votre santé physique, il faudra néanmoins veiller à ce qu'on ne vous pousse pas trop violemment au niveau du dos au moment de rentrer dans le wagon aux heures de pointe. Pour cela, sachez qu'il existe des sièges prioritaires que vous avez le droit d'utiliser si vous avez une carte d'invalidité ou une carte de priorité (ndlr : en cas d'incapacité inférieure à 80%). Les deux cartes étant munies du logo ''handicap'', ces dernières sont compréhensibles dans toutes les langues.


Mon conseil : Bien que j'ai toujours sur moi ma carte de priorité, je ne l'utilise jamais. Je préfère sortir du train pour m'asseoir sur un siège au bord du quai quand je suis fatiguée et prendre un Doliprane avant de remonter dans les transports. C'est pourquoi, j'essaie au maximum de me caler à deux pas des portes automatiques pour pouvoir sortir rapidement si besoin. On ne sait jamais ...


PS : Si vraiment vous craignez pour la sécurité de Bibiche, rappelez-vous qu'il faut une tonne et demie pour la faire plier. Donc à moins que le Shinkansen vous passe dessus, Bibiche ne risque pas grand-chose avec les trains.


Le futon





Le futon, c'est comme les mauvais garçons : pour une nuit oui, pour la vie non-merci.

En effet, le futon n'est pas très recommandé par les médecins. Non pas pour une question de sécurité, mais tout simplement pour une question de confort.


Si votre arthrodèse bloque une grosse partie de votre colonne vertébrale, vos muscles ne vont pas travailler de la même manière. C'est pourquoi d'expérience, je peux vous dire que si vous dormez mal à cause de la literie, vous aurez la désagréable surprise le lendemain matin d'avoir tous les muscles contractés et de jongler sévèrement aux niveaux des parties non-arthrodèsées. Dans mon cas, c'est toujours le cou qui prend. Et je me réveille au mieux avec un torticolis, au pire avec des vertiges et des problèmes d'oreille interne qui mettront entre 2 à 6 heures à se régler.


La bonne journée !



Le onsen





L'eau étant le meilleur ami des problèmes de dos, vous vous demandez sûrement pourquoi le onsen fait partie de notre liste. Eh bien tout simplement car qui dit opération dit cicatrice !


Comme vous le savez, les cicatrices et les tatouages sont assez mal-vus dans les sources chaudes. C'est pourquoi, on vous demandera souvent de les cacher en mettant une compresse dessus. Cela dit, cela ne s'applique pas forcément aux cicatrices chirurgicales. Et les Japonais savent encore reconnaître les traces d'une césarienne ou d'une opération du dos !


Personnellement, on ne m'a jamais demandé de couvrir mes cicatrices parce qu'elles pourraient effrayer les enfants ! Que ce soit la grande cicatrice qui traverse mon dos de haut en bas, ou les plus petites que j'ai depuis que je suis bébé à cause des greffes et des révisions de greffes ( ̶o̶u̶i̶,̶ ̶l̶'̶a̶r̶t̶h̶r̶o̶d̶è̶s̶e̶ ̶n̶'̶e̶s̶t̶ ̶q̶u̶e̶ ̶l̶a̶ ̶p̶a̶r̶t̶i̶e̶ ̶i̶m̶m̶e̶r̶g̶é̶e̶ ̶d̶e̶ ̶l̶'̶i̶c̶e̶b̶e̶r̶g̶). Par conséquent le onsen est un grand OUI, quoi qu'en disent les idées reçues.



Le seiza et les arts traditionnels





Posture traditionnelle selon laquelle on s’assoit en repliant les jambes sous les cuisses, le seiza est requis dans une bonne partie des arts japonais comme le Shodô (書道, la calligraphie), l'Ibekana (生け花, l'arrangement floral), ou la cérémonie du thé.


Bien qu'il faille s'incliner en gardant la posture tout au long de ces activités, le seiza reste un grand OUI puisqu'il faut pouvoir rester droit en toutes circonstances. Et ça Messieurs-dames, on part avec une avance considérable sur le reste de l'humanité…



Le Judo





Pas besoin de polémiquer là-dessus, même moi je le sais : c'est un grand NON !



Les danses traditionnelles





Si on parle des Bon-odori comme on en danse aux matsuri, c'est plutôt oui puisqu'il n'y a quasiment que des petits mouvements de bras. A contrario si on parle de danses traditionnelles comme le Yosakoi, c'est plutôt non de ce que j'en ai vu, puisque les chorégraphies sont composées de beaucoup de sauts et de mouvements amples.



Le Kyûdô (弓道)





C'est du tir à l'arc, donc c'est NON !



Le kimono





En soi le kimono n'est absolument pas dangereux pour l'arthrodèse. La seule petite chose qu'on pourrait lui reprocher est que si votre colonne vertébrale n'est pas très droite (ex : scoliose), à un certain moment l'étroitesse du tissu vous gênera. De même, si vous avez des problèmes respiratoires.


Mon conseil : demandez à ce qu'on vous le desserre un peu. On vous dira que c'est moins élégant, mais entre nous, c'est toujours plus classe que de mourir étouffé(e).



Le Mont-Fuji





Si vous n'avez pas de problème respiratoire, l'ascension du Mont-Fuji n'est en aucun cas dangereuse pour l'arthrodèse. Au pire, ça vous fera juste les mollets.


A contrario, si comme moi vous avez une capacité respiratoire réduite ou que vous avez de l'asthme, c'est plutôt non sauf avis contraire d'un médecin.



Bonus : le supermarché japonais





Je ne pouvais pas terminer cet article sans parler du supermarché japonais qui est un grand OUI !

Avec ses packs d'eau inexistants et ses dates de péremption très courtes, le supermarché japonais vous force à faire les courses tous les deux jours. Vous n'avez donc logiquement pas à porter plus de 4,5 kg à chaque fois, ce qui est quand même une bonne nouvelle.



Conclusion


Vous êtes marié(e) à Bibiche jusqu'à ce que la mort vous sépare, alors autant faire en sorte que l'union se passe bien !

© 2015 Blog Miss Frenchy Japan, Web Designer Murakami Akihito

DISCLAIMER: sauf mention spéciale, le contenu du blog est ma propriété. La reprise d'information et la citation sont autorisées à condition de me mentionner dans vos sources.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now