Table Inc. Café Department, la mystérieuse chaîne de café made in Shinjuku






Quand on parle de Shinjuku, on a tous une image différente qui nous vient à l’esprit : pour certains, c’est Kabukicho, ses hosts et ses néons XXL ; pour d’autres, c’est Godzilla, son cinéma et ses buildings environnants ( ̶à̶ ̶c̶o̶m̶m̶e̶n̶c̶e̶r̶ ̶p̶a̶r̶ ̶l̶a̶ ̶m̶a̶i̶r̶i̶e̶ ̶d̶o̶n̶t̶ ̶o̶n̶ ̶a̶ ̶t̶o̶u̶s̶ ̶m̶i̶t̶r̶a̶i̶l̶l̶é̶ ̶T̶o̶k̶y̶o̶ ̶d̶e̶p̶u̶i̶s̶ ̶l̶e̶ ̶t̶o̶i̶t̶) ; et pour moi, ce sont les cafés.


Vous me direz sûrement que ça ne fait pas très pittoresque. Et que le café s’il n’est pas aromatisé au matcha de Kyushu n’a aucun intérêt lors d’une visite sur l’archipel. Pourtant, le Japon ce n’est pas que les geisha et les okonomiyaki ! C’est aussi un pays à la culture fascinante, dont la singularité et les différences culturelles se retrouvent dans les plus petites choses du quotidien... comme une tasse de café.



(Et pour Wikipédia, c'est ça... )


En effet, la culture du café est très différente d’un pays à l’autre. Et si en France on visualise tout de suite Starbucks ou une terrasse parisienne où venir siroter son expresso entre deux bouffées de cigarette lorsqu’on évoque ces quatre petites lettres, au Japon le C.A.F.E s’apparente plutôt à un restaurant cosy avec beaucoup de boissons.


D’où vient alors cette différence ?


Je n’en ai ABSOLUMENT aucune idée !


Et la résolution de cette énigme n’est même pas à l’ordre du jour, puisqu’à défaut d’essayer de comprendre les particularités culturelles, nous allons cette fois-ci nous contenter de les savourer à travers ma dernière découverte : la chaîne Table Inc.Café Department exclusivement basée à Shinjuku.






La chaîne qui ne ressemblait pas à une chaîne


Composée de quatre cafés, Table Inc. Café Department est une chaîne qui s’inscrit dans la digne lignée des cafés japonais modernes.


Coussins moelleux et mobilier de bois, lunch menus à petits prix et musique jazzy, Table Inc. ne semble en effet rien avoir inventé sur la capitale. Ses menus avec pâte et salade sont similaires à ceux proposés par les trois quarts des cafés de Tokyo, et sa décoration n’a pas non plus grand-chose à apporter de neuf à l’univers marouflé de Valérie Damidot. On pourrait ainsi facilement passer à côté tant la concurrence est impitoyable dans le monde de la restauration, et pourtant la chaîne ne désemplie pas les week-ends et les jours fériés : ses quatre établissements affichent complet à l’heure du déjeuner, et la file d’attente au sein des minuscules bâtiments où ils se nichent ne cesse de croître une fois les quatre coups de 16h sonnés.



Pour une chaîne dont on entend jamais parler, c’est quand même un peu fort ( ̶d̶e̶ ̶c̶a̶f̶é̶) ! Surtout que les quatre établissements ne se ressemblent pas vraiment…







Malgré leur mobilier similaire et une playlist aux sonorités proches, les quatre cafés de Table Inc. ont en effet réussi le pari de se distinguer : ambiance New-Yorkaise au Coto Café, style épuré au MOVE & LIFE, salle colorée au café Salo, et atmosphère détendue au WALL, chaque établissement a sa propre personnalité. Une singularité que ces derniers cultivent alors jusque sur leurs cartes, étant donné que le contenu des assiettes varie également d’un café à l’autre.

Chaque café a ainsi ses propres recettes, et c’est en ça que la chaîne ne ressemble à aucune autre. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai fréquenté les quatre établissements pendant des semaines voire des mois sans même me rendre compte qu’ils étaient liés !






A défaut de parler de ‘’chaîne’’ , je rangerais donc plutôt Table Inc. Café Department dans la catégorie des collectifs.

Un rapide coup d’œil à leur site officiel confirme d’ailleurs cette volonté d’association, puisque les cafés ne se sont pas assemblés pour proposer les mêmes services, mais pour mettre en avant leurs produits chouchous en matière de restauration (mugs, tabliers, sacs de course , etc. ) et de confections maison (gâteaux secs, confiture, etc.).


Ces items leur servent ainsi de fil conducteur, et sont même proposés à la vente lorsqu'ils ne sont pas déjà utilisés sur les tables ou dans les assiettes.







Quatre cafés et un même goût prononcé pour le Rooibos


Maintenant que nous en savons un peu plus sur cette mystérieuse chaîne-qui-n'en-est-pas-une, attardons-nous plus en détail sur les cafés qui la composent.


Tous situés aux alentours de la gare Shinjuku-Sanchome (lignes Marunouchi et Fukutoshin), les cafés labellisés Table Inc. ont misé sur des cartes hétéroclites. On y trouve aussi bien du salé que du sucré, et leur choix de boisson est bien plus large que celui proposé habituellement par ses concurrents. Leurs menus se renouvellent également à chaque saison, ce qui permet de passer facilement d’un café à l’autre sans jamais se lasser de la chaîne... à part éventuellement si vous n'aimez pas le Rooibos !


En effet, TOUS les cafés semblent vouer ici un véritable culte au Rooibos Tea ! On retrouve ce dernier accompagné de miel et de sirop de fraise sur absolument TOUTES les cartes, au point qu'Hibernatus pourrait se demander si le thé africain n'est pas devenu un incontournable du monde de la tasse au même titre que l'expresso ou le Earl-Grey pendant sa ''pause'' ! Cette passion rooibosesque est d'ailleurs ce qui m'a mis la puce à l'oreille sur une éventuelle paternité entre les quatre cafés alors que j'étais dans la plus grande ignorance pendant des mois ( ̶o̶u̶i̶ ̶i̶l̶ ̶m̶'̶a̶ ̶f̶a̶l̶l̶u̶ ̶4̶ ̶m̶o̶i̶s̶ ̶p̶o̶u̶r̶ ̶f̶a̶i̶r̶e̶ ̶l̶e̶ ̶r̶a̶p̶p̶r̶o̶c̶h̶e̶m̶e̶n̶t̶,̶ ̶m̶a̶i̶s̶ ̶j̶'̶a̶i̶ ̶u̶n̶e̶ ̶e̶x̶c̶u̶s̶e̶:̶ ̶j̶e̶ ̶s̶u̶i̶s̶ ̶c̶h̶â̶t̶a̶i̶n̶ ̶c̶l̶a̶i̶r̶) !



(Roobois au WALL vs Rooibos au MOVE, faites vos jeux)



Café WALL


Situé derrière le grand magasin Isetan, le Café WALL est certainement la figure de proue de Table Inc. . Son entrée parsemée des produits de l’association donne sur une petite salle où le confort des banquettes appelle à la détente, et les odeurs de café qui émanent de son comptoir raviront les amateurs de boisson chaude. Sa carte des plats et des desserts est un peu plus fournie que celles des autres membres du collectif, et son tiramisu a reçu la mention honorable dans ma catégorie imaginaire des ‘’Meilleures pâtisseries étrangères de Tokyo’’.


Adresse : 〒160-0022 Tokyo, Shinjuku City, Shinjuku, 3 Chome−9−5 ゴールドビル

Horaires : de 12h à 22h30 en semaine, de 11h à 23h le week-end

Site officiel : https://www.cafe-wall.com/






Salo Café


Situé dans la même rue que le café précédent, le Salo Café séduit par son univers coloré. C’est probablement le café le plus grand de Table Inc., et la gentillesse de son personnel n’a d’égal à mes yeux que son latte au miel qui fait incontestablement partie des spécialités à goûter ici.


Adresse :3 Chome-9-4 Shinjuku, 新宿区 Shinjuku City, Tokyo 160-0022

Horaires : de 12h à 23h00 en semaine, de 11h30 à 23h30 le week-end

Site officiel : https://www.salocafe.com/









Coto Café


Si le Café WALL est indétrônable grâce à son large choix de boisson, le Coto Café se hisse indubitablement à la deuxième place de mon classement personnel. Son ambiance feutrée est très agréable, et son latte à la noisette est parfait pour clôturer une belle journée d’automne une tasse à la main.


Adresse : 〒160-0022 Tokyo, Shinjuku City, Shinjuku, 5 Chome−17−6 中田ビル 2F

Horaires : tous les jours de 11h30 à 23h00, fermé le mardi

Site officiel : https://cotocafe.jp/







MOVE Café & LIFE


Niché au cœur d’un tout petit immeuble, MOVE Café & LIFE fait partie de ces adresses qu’on ne trouvera probablement jamais si on ne pratique pas activement le bouche-à-oreille. Il se compose d’une kitchenette au premier étage et d’une minuscule salle à l’étage du dessus, et son ambiance épurée réchauffera à coup sûr les âmes perdues dans le froid de la trépidante Tokyo. Personnellement aucune de leur spécialité ne m’a marquée cette saison, mais peut-être à l’avenir qui sait ?


Adresse :〒160-0022 Tokyo, Shinjuku City, Shinjuku, 5 Chome−16−7 加丸屋ビル 2階

Horaires : tous les jours de 12h à 22h

Site officiel : https://www.movecafe.com/














Mon avis


On va pas se mentir, Table Inc. vise un certain public et ne plaira pas forcément à tout le monde.


La clientèle se compose majoritairement de femmes entre 20 et 35 ans qui y viennent seules, en couple ou entre amiEs, et vous y trouverez peu de salarymen ou de bandes de potes venus prendre une bière après une longue soirée bowling. Je suis clairement le public visé- un peu niaise, qui aime le thé et les endroits faussement cosy avec des cousins IKEA- et c’est d’ailleurs sûrement pour cela que l’atmosphère de ces cafés m’a attiré sans même que je me rende compte que c’était un collectif !


Côté conso, tout ce que j’ai goûté était bon. Et que ce soient les salades, les pâtes ou les desserts, je n’ai pas grand-chose de mal à en dire, bien que ce soit clairement le genre d’endroit que je recommanderais pour les boissons et non pour la nourriture.


Côté prix on reste ici dans ce qui se fait aux alentours de Shinjuku, à savoir entre 500 et 600 yens (entre 4,15 et 4,90 euros) pour une boisson chaude et entre 600 et 800 yens (entre 4,90 et 6,60 euros) pour un dessert. Les lunch menus sont quant à eux un peu plus abordables, puisqu’ils sont affichés à moins de 1,500 yens (12,45 euros) pour un plat et une boisson.



(Salade de saumon au WALL)



Pour terminer, la singularité des cafés est également quelque chose qui m’a plu, et je saurais désormais où aller si je veux prendre un latte plutôt qu’un thé ou si mon envie de cheesecake à la coco dépasse celle d’une bonne apple pie.


Au final, le seul bémol que je soulignerai ici est le fait que cette chaîne soit difficile à trouver (notamment le MOVE Café). Et si je n’étais pas tombée dessus par hasard, je n’en aurais sûrement jamais entendu parler !

Je regrette aussi le fossé qui semble exister entre certains membres du collectif, qui fait que certains cafés sont nettement en retrait par rapport aux autres et ne proposent pas autant de choses, à l’image d’un mauvais groupe de K-pop où seul un ou deux membres brillent.


Quoi qu’il en soit, cela reste une belle découverte que j’ai pris plaisir à partager.


Quant à savoir maintenant si elle fait assez ‘’pittoresque’’ pour Tokyo, ça c’est un autre débat...


© 2015 Blog Miss Frenchy Japan, Web Designer Murakami Akihito

DISCLAIMER: sauf mention spéciale, le contenu du blog est ma propriété. La reprise d'information et la citation sont autorisées à condition de me mentionner dans vos sources.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now