Top 5- cafés cosy à Tokyo







S’il y a bien quelque chose que j’adore à Tokyo (voire partout dans le monde), ce sont les cafés. Et notamment les cafés cosy ! Vous savez, ces cafés avec des tables en bois et des coussins qui appellent votre postérieur comme l’anneau appelle Frodon ?


Les grandes villes japonaises étant gâtées à ce niveau, trouver une banquette où se lover pendant quelques heures n’est jamais très difficile à Tokyo. Cela dit, trouver un BON café cosy, où la nourriture et les prix restent honorables, ça, c’est déjà un peu plus corsé.


Puisque l’été arrive, j’ai décidé cette semaine de partager avec vous cinq bonnes adresses. Des adresses où le bon se mêle au beau, et où votre postérieur pourra se lover confortablement sans se serrer à la vue de l’addition.



(Quand tu trouves un café pas trop mal)



1. Brooklyn Café, le café-crêperie à deux pas de Rikugi-en (Komagome)


Depuis le stamp rally de l’automne dernier ( ̶a̶u̶q̶u̶e̶l̶ ̶j̶e̶ ̶n̶’̶a̶i̶ ̶r̶i̶e̶n̶ ̶g̶a̶g̶n̶é̶), vous connaissez sûrement mon amour pour les jardins japonais. Et notamment pour Rikugi-en, ce vieux papy préservé à Komagome par le Collectif des Jardins Métropolitains de Tokyo.

Si le jardin en lui-même a de quoi attirer les regards, le Brooklyn Café situé à cinq minutes à pied de là est également une bonne raison s’arrêter à Kita-ku.


Avec son ambiance ultra cosy, ses photos de New-York, et son amour de patron, ce petit café est l’endroit parfait pour venir lire un bon bouquin ( ̶o̶u̶ ̶e̶n̶ ̶é̶c̶r̶i̶r̶e̶ ̶u̶n̶) !

C’est un coup de cœur personnel que je visite régulièrement depuis son ouverture il y a deux ans, et ses galettes et latte ne m’ont jamais déçue !


Mon osusume : la galette au saumon et le café latte à la coco (servi froid) sont définitivement à essayer ! Si le café est agréable en toute saison, je vous conseille néanmoins d’y faire un tour en automne, rien que pour la décoration et les gâteaux au potiron.


INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse :〒113-0021 Tokyo, Bunkyo City, Honkomagome, 6 Chome−15−9

Horaires : tous les jours de 09h00 à 21h00

Tarif : entre 350 et 500 yens la boisson (entre 4,48 et 7,79 euros), crêpes et galettes à moins de 1 000 yens (8,13 euros), drink set et salad set possibles.

Itinéraire : à deux pas de la gare Komagome (lignes Yamanote, Namboku)








(Photos : mon incontournable dans le nord de Tokyo)



2. Kosoan, la maison de thé traditionnelle en plein cœur de Tokyo (Jiyugaoka)


Situé à deux pas des gondoles de Tokyo, Kosoan est un ovni dans le quartier branché de Jiyugaoka. Avec son petit jardin zen et sa bâtisse de bois, il faut dire aussi que l’unique maison de thé des environs ne passe pas inaperçu dans la trépidante Tokyo !







(Photos : Kosoan, la maison de thé perdue au milieu des gondoles de Tokyo)



Pièces en tatami, mobilier traditionnel, et shamisen décoratif, la maison semble en effet d’un autre temps. Un parti pris gagnant, puisque l’univers bucolique de Kosoan séduit chaque jour de nombreux Japonais. Notamment à l’heure du goûter, quand la maison de thé fait du matcha un art de vivre, et de la pâtisserie japonaise un véritable plaisir pour les yeux.


Anmitsu (pâte de haricot rouge accompagnée de fruits frais, de cubes de gelée d’agar et de glace vanille), gâteaux de riz, et tokoroden (nouilles à base de gelée d’agar qu’on trempe dans du sirop de sucre brun), Kosoan est en effet l’endroit où aller lorsqu’on on veut (re)découvrir les douceurs sucrées du Japon ! Des douceurs préparées ici avec des produits de saison, qu’on déguste avec une tasse de thé en contemplant les couleurs saisonnières du jardin.


Mon osusume : comme pour le café précédent, je recommanderais de visiter Kosoan en automne. Vous pourrez ainsi déguster les fruits orangés des desserts tout en admirant les momiji depuis la fenêtre.


INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse :1 Chome-24-23 Jiyugaoka, Meguro City, Tokyo 152-0035

Horaires : tous les jours de 11h00 à 18h30, fermé le mercredi

Tarif :entre 550 et 950 yens (entre 4,48 et 7,79 euros), drink set (dessert + boisson) envisageable

Itinéraire : à quelques minutes à pied de la gare Jiyugaoka (lignes Tokyu-Toyoko, Tokyu-Oimachi)


PS : pour celles et ceux qui aimeraient en apprendre un peu plus sur ce petit havre de paix, je vous invite à consulter l’article que j’ai écrit il y a quelques semaines de cela pour l’agence de voyage Vivre le Japon.







(Photos : un havre de paix)




3. Cocofufu, les meilleures pâtisseries de Kita-ku ? (Nishigahara)


Amateurs de pâtisserie maison, Cocofufu pourrait grandement vous intéresser !


Situé à une quinzaine de minutes de marche de la gare Nishigahara, ce petit café semble tout droit sorti d’un livre d’images : mobilier de bois et fleurs séchées ; tableaux à craie et odeur de chocolat chaud ; c’est un retour en enfance qui vous attend lorsque vous passerez ses portes. Et ce jusque sur le palet, puisque l’établissement revisite les pâtisseries de nos grands-mères !


Apple pie au miel, cookie maison, et autre gâteau au chocolat, les spécialités de Cocofufu attirent ainsi de nombreux Tokyoïtes. Notamment les week-ends d’hiver, lorsque les flocons de neige peuvent s’admirer depuis l’étage du café, une tasse de Earl-grey à la main.


Mon osusume : venez-y de préférence en semaine ou en fin de journée. Bien que le café ne soit pas si fréquenté que cela, les places se font chères le samedi et le dimanche.


INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse :1-chōme-27-34 Nishigahara, Kita-ku, Tōkyō-to 114-0024

Horaires : de 11h30 à 18h00, fermé le jeudi

Tarif : entre 550 et 700 yens (entre 4,47 et 5,69 euros), drink set envisageable

Itinéraire : à 15 minutes à pied de la gare Nishigahara (ligne Namboku)







(Photos : l’un des meilleurs cookies de Tokyo?)




4. Aoyama Flower Market Tea House, le fleuriste reconverti (Omotesando, Akasaka, Kichijoji)


Si vous visitez souvent la capitale japonaise, vous avez sûrement déjà entendu parler de Aoyama Flower Market. Avec plusieurs boutiques à travers tout le pays, cette enseigne est certainement l’un des plus gros fleuristes du Japon ! Mais saviez-vous également que la marque s’était lancée dans la restauration ?


A l’image de ses boutiques de fleurs, les trois Tea House de Aoyama Flower Market (situées respectivement à Akasaka, Omotesando, et Kichijoji) enchanteront tous les amoureux de verdure. Plantes grimpantes le long des murs et fleurs de saison déposées un peu partout, les maisons de thé de Aoyama n’ont en effet rien à envier à la maison de Arrietty (Ghibli). Pas même le mobilier, qui a également été mis au vert !





(Photos : une pépinière pour café ?)



Si le cadre a de quoi attirer les curieux à lui tout seul, c’est bel et bien la carte de la franchise qui fidélise la clientèle tokyoïte. Une carte qui se renouvelle régulièrement, puisque les desserts et les plats principaux changent non seulement en fonction des saisons mais également en fonction des lieux. Curry à Akasaka en automne, crêpes aux cerises à Omotesando au printemps, le menu est donc aussi vivant que la décoration ! Tout comme ses thés, qui ont fait la renommée de la maison.


En effet, si on mange bien chez Aoyama Flower Market , ce sont surtout pour ses thés floraux que la marque est réputée sur la capitale. Des mélanges parfois aussi surprenants qu’enivrants, à l’image du parfumé Earl-Grey-Chrysanthème ou de l’énigmatique jasmin-violette-thé noir.


Mon osusume : si la Tea House de Kichijoji est à éviter de par son emplacement peu sympathique en plein centre-commercial, les Tea Houses de Akasaka et de Omotesando font partie de mes adresses habituelles. Notamment la dernière, qui propose un excellent thé à la cannelle et aux épices lorsque le froid arrive.


INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse :

Omotesando : 5 Chome−1−2, Minamiaoyama, Minato, 107-0062 Tokyo

Kichijoji : 1 Chome-1-24 Kichijoji Minamicho, Musashino, 180-0003 Tokyo

Akasaka : 5 Chome−3−1, Akasaka, Minato, 107-6901 Tokyo

Horaires :

Omotesando : de 11h à 20h en semaine, de 11h à 19h le week-end

Kichijoji : de 10h à 21h

Akasaka : de 11h à 23h

Tarif : entre 600 et 1 500 yens (entre 4,88 et 12,21 euros), drink set possible en semaine.

Itinéraire : à quelques minutes des gares Akasaka-Mitsuke (lignes Marunouchi, Ginza), Gaiemmae (ligne Ginza), et dans l’ATRE Kichijoji (lignes Chuo, Keio-Inokashira)


PS : pour avoir un peu plus d’informations sur les cafés Aoyama Flower Market, je vous invite à lire l’article que j’ai écrit pour Vivre le Japon en mai dernier.





(Photos : quelques spécialités du coin)




5. Wall Café, quand faire son thé devient un jeu (Shinjuku-sanchome)


Dernière trouvaille en date, le Wall Café de Shinjuku m’a rapidement séduite.

Non, ce n’est pas son petit côté industriel m’a plu ni ses gâteaux faits maison, mais bien sa manière de servir les thés froids en laissant les clients faire eux-même leur boisson.


Thym, fruits rouges et sirop de pomme chaud ; thé rooibos, fraise et miel ; la carte des thés du Wall Café est très intéressante pour les amateurs du genre. Notamment, pour les amateurs ne supportant pas bien la théine, puisque les mixtures du café en sont pour la plupart dépourvues (et c’est indiqué !).


Mon osusume : le tiramisu accompagne très bien le thé aux fruits rouges (mon préféré du menu).


INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse :〒160-0022 Tokyo, Shinjuku City, Shinjuku, 3 Chome−9−5 ゴールドビル

Horaires : de 12h00 à 22h30 en semaine (jusqu’à 23h00 le vendredi), et à partir de 11h30 le week-end (jusqu’à 23h00 le samedi et 21h30 le dimanche)

Tarif : de 650 à 900 yens en moyenne (de 5,29 à 7,31 euros), drink set envisageable

Itinéraire : à 5 minutes à pied de la gare Shinjuku-sanchome (lignes Shinjuku, Marunouchi, Fukutoshin)






(Photos : on va pas se mentir, j’y vais à 75 % parce que c’est bon et à 35 % parce que j’adore faire des mélanges de tout et de rien)




© 2015 Blog Miss Frenchy Japan, Web Designer Murakami Akihito

DISCLAIMER: sauf mention spéciale, le contenu du blog est ma propriété. La reprise d'information et la citation sont autorisées à condition de me mentionner dans vos sources.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now