Woman.mynavi le site féminin au service des problèmes démographiques






Qui n'est jamais allé sur Doctissimo ou Au féminin.com me jette la première pierre !

Populaires auprès de la gent féminine pour leurs conseils psychos et leurs forums de discussion, ces sites font partie des incontournables du network français. Et il semble en être de même au Japon !




C'est par hasard que je suis tombée sur Woman.mynavi, un site du groupe médiatiqueMynavi, qui se veut à la pointe du conseil pour « les femmes épanouies en amour et au travail ».


Bien que sa popularité soit moindre du haut de ses 15 800 mentions j'aime sur Facebook (une bagatelle dans un pays où la population avoisine les 127 millions d'habitants), ce web magazine se démarque de ses concurrents par son fonctionnement atypique.


En effet, sous la forme de sondages réguliers, effectués auprès de femmes âgées de 20 à 35 ans, la rédaction se tient informée des préoccupations principales des jeunes Japonaises. Composée d'écrivains, de journalistes et de spécialistes en sciences humaines, l'équipe éditoriale, tente alors de fournir à ses lectrices les conseils qui leur permettront d'atteindre « l'épanouissement personnel ».


Quelles sont donc les petits tracas de nos amies nippones ? Que nous apprend le MadZJaponais sur la situation des femmes dans le Japon contemporain ? J'ai mené ma petite enquête.






Amour, santé et beauté : des mots qui font rêver




Amour, beauté, santé, gourmet, divertissement, mode, sortie, travail, argent et lifetsyle, voici les dix catégories que vous pourrez trouver sur Woman.mynavi.


Si l'ensemble de ces rubriques est alimenté régulièrement, soit par la production d'articles originaux, soit par la reprise de publications issues d'autres web magazines, les sections “amour”, “travail”, “beauté” et “santé” regroupent les tags les plus populaires.


En effet, le dating (phase de rendez-vous qui précède l'établissement du couple en tant que tel), le mariage, la réussite au travail, ou encore les soins pour la peau font l'objet d'une multitude d'articles et de sondages qui semblent passionner les lectrices.


Si les centres d'intérêts des Japonaises semblent donc très proches de ceux des adeptes de Madame Figaro, la manière dont sont traités ces sujets est bien différente des sites lifestyle français.



(Photo : Couleurs douces, graphismes tout mignons, bienvenue sur Woman.mynavi)




« Femme célibataire », « Homme inutile », « Querelles », tels sont les tags peu romantiques que vous retrouverez dans la rubrique la plus populaire du site : la section “love”.


Si en France, on s'attarde sur les problèmes de couple et les conseils sexo, il semblerait qu'au Japon ce soit le célibat qui concentre tout l'intérêt des lectrices.


En effet, bien qu'il existe quelques sujets relatifs à la vie à deux, tel que le bien pensé« Comment soutenir son époux au travail ? », plus de la moitié des publications est dédiée à la recherche du bon partenaire de vie : « Quelles sont les 5 choses qui font craquer les hommes ? », « Comment optimiser ses chances de trouver l'amour ? », « Quelsmessages LINE(réseau social en vogue au Japon) envoyer à un homme qui vous plaît ? », si vous avez déjà trouvé chaussure à votre pied et que vous cherchez des conseils pour organiser un rendez-vous coquin avec votre cher et tendre, passez votre chemin !



(Photo : L'Amour, toujours l'Amour… Encore faudrait-il pouvoir le trouver ! (source: Woman.mynavi))




Cet intérêt pour la recherche de l'âme sœur et pour les désagréments de la vie en solo, se confirme également dans les autres rubriques traitées quotidiennement par le site.



En effet, côté santé, l'individualisme est le leitmotiv de la rubrique.


Exit les sujets relatifs aux enfants malades ou à la contraception féminine (quasi inexistante au Japon) que l'on peut trouver sur tout bon site lifestyle français : la lectrice de Woman.mynavi n'est que peu concernée par la vie conjugale ou maternelle.


« Le yoga pour augmenter son pouvoir de concentration », « Combattre le stress en réunion », tels sont les sujets qui semblent réellement l'intéresser, sans oublier LE sujet fétiche du coin bobo : « Comment éviter les crampes menstruelles ? », thème érigé au rang de véritable passion par la rédaction, puisqu'il donne lieu à plusieurs publications par semaine.







Dans la section ‘’beauté’’, l'heure est à l'optimisation de son potentiel séduction !


Donnant lieu à la majeur partie des articles, les astuces pour avoir une peau de bébé ont le vent en poupe : « Comment camoufler les imperfections en 30 secondes ? Les BB crèmes les plus couvrantes », « Quels fruits manger pour resserrer les pores ? », « Sélection de soins bio pour le visage  », on en oublierait presque que le corps humain est aussi composé… d'un corps.


Si je vous dis maintenant qu'au Japon, une peau saine constitue un critère de beauté essentiel dans le processus de sélection du partenaire amoureux, cet intérêt particulier pour l'épiderme prend alors tout son sens.



(Photo : une peau zéro défaut, le premier pas vers la fin du célibat! (source: Woman.mynavi))




Ces publications visant à mettre fin au célibat se retrouvent enfin dans la rubrique ‘’travail’’ du web magazine.


En effet, bien que la section soit majoritairement consacrée à la manière de faire son trou en open space, avec des articles comme « Les clefs de la bonne ambiance sur le lieu de travail », « Comment se rendre indispensable », ou encore « Comment lutter contre la fatigue au bureau », les sujets les plus prisés restent ceux en lien avec la recherche d'un petit-ami. Parmi les articles les plus populaires on trouvera alors le traditionnel « Comment optimiser ses chances de rencontres au travail » ou encore « Les astuces pour séduire un collègue », des thèmes fréquemment abordés par les contributeurs de cette rubrique où le parallèle entre vie professionnelle et vie amoureuse reflète bien les difficultés de la société japonaise contemporaine.



(Photo : Toi aussi apprends à séduire Tamaki, le stagiaire sexy de ta boite avec Woman.mynavi ! (source: Woman.mynavi))




Pour l'avenir du pays, luttons contre le célibat !



Si les Japonaises semblent obnubilées par l'idée de trouver un partenaire de vie, ce n'est pas parce que l'amour fait tourner le monde. A la base de cette obsession, se cache plutôt une forte pression exercée par les médias et le gouvernement pour inciter la population à pallier au déficit de naissances qui touche le pays depuis plusieurs années.




En déclin, la natalité japonaise atteint désormais 1,45 enfants par femme dans une société vieillissante. Une crise majeure pour le pays qui verrait sa force de travail réduite de 40 % d'ici 2050.


Rien d'étonnant donc à ce que la dénatalité fasse l'objet d'une attention particulière du gouvernement depuis plusieurs années : intégration dans les programmes politiques de projets d'assistance maternelle, primes de naissance pour les jeunes couples, campagnes sensibilisant la population à la chute démographique qui ronge le pays, tout est fait pour encourager les Japonaises à donner la vie dans une période où les plus jeunes d'entre elles désirent privilégier leur carrière au détriment d'une vie familiale. En effet, elles seraient de plus en plus nombreuses selon le journal britannique The Economist, à vouloir continuer leur activité professionnelle dans une société où 70% d'entre elles arrêtent de travailler après la naissance du premier enfant, faute d'infrastructures destinés aux tout-petits.




Encourager les jeunes Japonaises à se ré-intéresser à la vie à deux constitue donc l'un des premiers objectifs de la politique nataliste mise en place dans l'archipel.


En effet, 49 % des femmes et 51 % des hommes célibataires de 18 à 34 ans en 2011 déclaraient n'être aucunement intéressés par une relation amoureuse selon les chiffres du dernier sondage quinquennal sur la fertilité réalisé par le National Institute of Population and Social Security Research. Parmi les raisons évoquées : le manque de temps libre, la volonté de se concentrer sur une carrière, et la difficulté de trouver la « bonne personne » avec qui faire un bout de chemin, perçue pour près de 50 % des deux sexes comme le motif principal de leur célibat.




Et c'est là que les médias féminins interviennent !


Se voulant « un guide » pour les femmes actives, ce genre de magazines en ligne met en avant des conseils permettant aux femmes de réhabiliter l'idée de la vie de couple, sans pour autant perdre de vue leurs objectifs personnels et professionnels.


En effet, bien que les réponses données par les internautes dans les sondages de Woman.mynavi semblent refléter les intérêts des jeunes Japonaises, ces derniers sont orientés par le site lui-même puisque c'est la rédaction qui sélection les questions qui seront posées.


Conscients des problèmes de société, ces diffuseurs de tendances profitent donc de leur influence sur les femmes actives pour rappeler à leurs lectrices que si être consciencieuse et concentrée devant son écran est une bonne chose, profiter de la pause déjeuner pour draguer Hiroshi, le célibataire du service compta, est tout aussi indispensable.


S'épanouir en tant que femme c'est bien, pallier à la décroissance de la population et au manque de futurs travailleurs, c'est mieux !






Sources 


Article


THE ECONOMIST, Holding Back Half The Nation. The Economist.com, 2014. [En ligne] à l'URL: http://www.economist.com/news/briefing/21599763-womens-lowly-status-japanese-workplace-has-barely-improved-decades-and-country


Sites


- Sondages du National Institute of Population and Social Security Research:http://www.ipss.go.jp/site-ad/index_english/Survey-e.asp


- Woman.mynavi :


→ Site officiel: http://woman.mynavi.jp


→ Page Facebook : https://www.facebook.com/mynaviwoman/timeline?ref=page_internal


#japon #blogjapon #blogasie #missfrenchyjapan #womanmynavi #pressefémininejapon #magazinejaponais #magazinejapon #magazineasie #pressejapon #lifestylejapon #femmesjapon

© 2015 Blog Miss Frenchy Japan, Web Designer Murakami Akihito

DISCLAIMER: sauf mention spéciale, le contenu du blog est ma propriété. La reprise d'information et la citation sont autorisées à condition de me mentionner dans vos sources.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now